Connexion
Max Dehran (Théâs), 31 ans
Développeur web, auteur, rêveur, cinéphile, sériphile, gameur.
           
Catégories
Histoires
Annonces
Sites que j'affectionne
Le pilote du samedi: The X-files
Blog / Séries-TV
Article publié samedi 28 juin 2014 @ 13h41
The X-files est né de l’esprit de Chris Carter, producteur américain de séries de genre mais qui trouvera dans les « affaires non-classées » un accomplissement et la reconnaissance du grand public. Commandé par la chaine américaine Fox en 1992, The X-files fait ses débuts sur les écrans cathodiques américains le 10 septembre 1993 ; elle arrivera en France via la chaine M6 l’année suivante le 12 juin.
La série totalisera nombre de records d’audience tout au long de ses neuf saisons sur la chaine américaine apportant aux téléspectateurs du monde entier une intrigue léchée sur les phénomènes paranormaux au cœur des légendes urbaines : conspiration, enlèvement extra-terrestres, manipulations génétiques et magie noire sont au centre des enquêtes des affaires non-classées.
La Fox mettra fin à la série au terme de la neuvième et ultime saison qui verra nombre de ses intrigues résolues ou menées vers une porte ouverte ; elle restera l’une des plus suivies de la chaine (10.000.000 de téléspectateurs en moyenne).



The X-files – Saison 1, Episode 1 « Nous ne sommes pas seuls »
— Format: 46 minutes, 4/3, couleurs
— Distribution : Agt Fox Mulder (David Duchovny), Dana Scully (Gillian Anderson)
— Production : Chris Carter (Producteur executif – scénariste), Mark Snow (compositeur)

Mais revenons au pilote de cette série pas comme les autres et qui a beaucoup influencé la vision du fantastique à la télévision de ces vingt dernières années.

Tout commence par la mort mystérieuse d’une jeune femme dans la petite ville de Bellefleur dans l’état d’Oregon, pour laquelle les autorités locales semblent enclines à accepter l’évidence d’un accident. Fox Mulder, agent spécial du FBI (Federal Bureau of Investigations) en charge des affaires non-classées (dites relevant des sciences inexpliquées) recoupe finalement les données de la macabre découverte avec plusieurs autres cas de morts inexpliquées : toutes les victimes avaient été retrouvées dénudées dans des coins isolés et portaient toutes une marque étrange en bas du dos.
Dana Scully fraichement sortie de l’académie du FBI après avoir obtenu son diplôme de médecin est chargée d’évaluer et préciser la nature des enquêtes de l’agent Mulder dans le but de savoir si le travail effectué aux affaires non-classées rentre dans la mission du Bureau.
Après une brève rencontre et une exposition des faits, les deux agents s’envolent de Washington pour rejoindre les lieux de la dernière découverte.



Sur place les autorités se montrent réfractaires à laisser de nouveaux le FBI déterrer une affaire dont tout le monde semble vouloir taire l’origine ; l’exhumation de l’un des cadavres révèle la présence d’un implant dans le corps déformé.

Dans le même temps deux patients internés en hôpital psychiatriques également issu de la promotion de 89 qui semble au cœur de la malédiction se révèlent bien plus étranges que prévu.
De découvertes en découvertes, les deux agents se retrouvent confrontés une nouvelle fois à l’hostilité des autorités ; face à un sheriff récalcitrant (voir menaçant) et plus tard l’on apprendra qu’il est le père de Billy Miles. Mais les choses se compliquent quand un incendie ravage le motel où se trouvaient les rapports enregistrés par Dana et l’ordinateur contenant l’essentiel de leurs découvertes.



Mais quand Theresa Nemman, dernière de la promotion est victime d’une disparition, Mulder parvient à rejoindre Billy Miles au cœur de la forêt où tout à commencer et le mystère s’épaissit encore ; les deux jeunes gens disparaissent dans une lumière intense, et quand tous reprennent conscience Billy Miles et Theresa sont ‘guéris’.



L’affaire de Bellefleur restera un mystère qui va courir tout au long de la série et de l’intrigue principale : la Conspiration qui trouve sa solution à la toute fin de l’épisode lorsque Scully révèle avoir conservé l’implant découvert sur le corps exhumé au début de leur enquête ; dans le même temps, et sans vraiment s’en rendre compte elle sauve les affaire non-classées d’une fermeture certaine. L’homme à la cigarette (c’est ainsi qu’il sera surnommé plus tard) enferme la preuve dans une salle qui semble pleine d’objets tous aussi mystérieux à l’intérieur même du Pentagone.



L’épisode pilote est très cohérent et même si la réalisation et le script ont souffert d’un travail un poil en deçà du reste de la série, l’épisode remplit pleinement son rôle en posant les bases du fil rouge qui maintiendra les neuf saisons d’un seul et même tenant : la conspiration impliquant des hommes de pouvoir (la symbolique du Pentagone, berceau du pouvoir militaire des Etats-Unis), des forces inconnues (enlèvement dans une lumière aveuglante) ou encore la peur suscitée par ces phénomènes.

Le cocktail est parfait, accrocheur et vraiment intriguant car intelligemment mené vers un dénouement inattendu et qui définira l’ensemble de l’univers modelé par Chris Carter : la vérité est ailleurs.
Bien qu’ayant vieillie, The X-files reste une référence importante de la culture télévisuelle et de science-fiction moderne régulièrement rediffusée sur les chaines aujourd’hui ; la création de Chris Carter est devenue incontournable.

NB: Toutes les captures d'écran sont issues du DVD édité en France par FOX Home Entertainment, aucune usurpation de droits engagée.
0 Commentaire
 
Connexion à un compte AlléeDesConteurs.fr requise
Me connecter (vous serez redirigé vers le forum) ou
Créer un compte ADC.fr, cela ne prendra que quelques minutes !
Pas de commentaire pour cet article
Blog herbergé par AlléeDesConteurs.fr